Blue Flower

Les entreprises peinent souvent à trouver de jeunes diplômés ayant des connaissances techniques. Les formations de la F.S.A. sont en phase avec le monde du travail (matières enseignées, stages en entreprise, projets, intervenants professionnels…) et répondent donc aux besoins des entreprises.

La plupart des diplômés trouvent facilement un emploi intéressant et correctement rémunéré dans des secteurs d'activités très variés : sociétés de services et industries en électricité, énergie, informatique, télécommunications, automobile, électronique, défense,…

Résultats des statistiques sur le devenir des anciens de Master EEEA contactés en mars 2018 :

- promos 2015, 2016 et 2017, 29 réponses :
un étudiant poursuit ses études, les 28 autres ont un emploi !
Le temps moyen de recherche du 1er emploi est inférieur à 2 mois !
75% sont en Contrat à Durée Indéterminée !

Le salaire moyen est de 30556€ brut annuel, ce qui correspond à un salaire net mensuel proche de 2000€ !
La salaire le plus élevé est de 44000€ par an !

- promo 2008 à 2014 : 92% sont en CDI, 67% en statut cadre. Le salaire annuel moyen est de 36624€.

Les métiers exercés sont : responsable d'études, exploitant éolien, ingénieur système, chef de projets, responsable supervision, coordinateur d'essais, ingénieur d'applications, ingénieur d'études, conducteur de travaux, electrical designer, ingénieur Hardware, chargé d'affaires, automaticien, électrotechnicien, ingénieur travaux électriques...

Les secteurs d'activités sont très variés : ingénierie, ferroviaire, industrie, installations électriques, énergie, éclairage, transport, recherche, aéronautique...

Des anciens étudiants ont, par exemple, été recrutés ou effectués des stages chez Eiffage, Spie, Cegelec, EDF, SNCF, Actemium, Jeumont-Industrie, Egis-rail, Vinci, Faurecia, Dalkia, Seibo, Valeo, Renault, ABB, Arc International, Bridgestone, Clemmesy, Alsthom, STA, Apave, ThyssenKrupp, Nexans, Toyota, Engie, Altran …  et de nombreuses PME.

Après la licence professionnelle Maintenance Industrielle en Génie Électrique :

  • technicien de maintenance,
  • responsable de maintenance, tout secteur d'activité (entreprise, milieu hospitalier, collectivités locales...),
  • technicien de bureau d'études,
  • assistant chef de projet.

Après le Master professionnel Electronique, Energie Electrique et Automatique :

Cadre spécialisé capable de gérer l’énergie électrique, de concevoir et de mettre œuvre des solutions aux problèmes techniques des entreprises dans le domaine du génie électrique au sens large:

  • ingénieur en bureau d’études,
  • ingénieur en recherche et développement,
  • chargé d'affaires dans le domaine des installations électriques,
  • responsable de projet dans le domaine de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables,
  • ingénieur technico-commercial,
  • responsable de projets dans les métiers liés à l'automatisation des processus industriels,
  • ingénieur d'études dans la fonction publique,
  • chef de projet,
  • ingénieur d'essais et de mise en service.
Le journal "Le Monde" a publié le 7 Décembre 2016 les résultats d'une enquête sur l'insertion professionnelle des titulaires d'un Master : les titulaires d'un Master en génie électrique ont un taux d'insertion à 30 mois de 94%, à 98% en statut cadre, avec un salaire médian net de 2070€/mois.

Après le Doctorat en Génie Électrique :

  • enseignant-chercheur à l'université,
  • ingénieur de recherche dans la fonction publique,
  • chargé de recherche dans un groupe industriel ou un organisme public.